RDC : Franck Diongo sensibilise pour l’accueil de Moise Katumbi à Kinshasa




RDC Franck Diongo

Pour le président national du Lumumbiste Progressiste (MLP), la présence du Coordonnateur d’Ensemble et porte-parole de la plate-forme Lamuka dans la capitale lui permettra notamment de dire merci à la population kinoise pour avoir bravé le pouvoir de Kabila, et de constituer un dossier judiciaire en faveur des familles des victimes du dit pouvoir.

Le président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), Franck Diongo Shamba,  a appelé la population kinoise à réserver un accueil chaleureux au coordonnateur de la plate-forme politique Ensemble pour le changement, et porte-parole de Lamuka, Moïse Katumbi. Ce dernier arrive dans la capitale congolaise le jeudi 20 juin prochain.

A lire aussi…

Dans son point de presse tenu le vendredi 7 juin à Kinshasa, Franck Diongo a sur la nécessité pour les Kinoises et Kinois d’accueillir chaleureusement Moïse Katumbi. « Moïse Katumbi a bravé la dictature de Kabila et c’est lui qui avait annoncé qu’il n’y aura pas un troisième faux penalty. Au regard du caractère honnête et sincère de son combat, moi, Franck Diongo, j’appelle tous les Kinois et tous les autres Congolais des villes et villages avoisinants de réserver un accueil chaleureux à ce digne fils du pays qu’on a maltraité et qui a été, sous le régime de Kabila, victime de l’acharnement et de la discrimination », a souligné le leader du MLP.

Reconnaissance à la population

De l’avis du président national du MLP, l’arrivée de Moïse Katumbi à Kinshasa lui permettra notamment de marquer sa reconnaissance envers la population kinoise, qui a contraint l’ancien président de la RDC, Joseph Kabila, à l’échec, en le poussant à revoir ses calculs sur sa pérennisation au sommet de l’Etat. Moise Katumbi vous reconnaît, a-t-il affirmé, la paternité de l’alternance politique du Congo. « Vous avez empêché à Kabila de changer la constitution, de changer la loi électorale », a rappelé Franck Diongo.

Pour Franck Diongo,  le Coordonnateur de la plate-forme politique Ensemble, en plus de l’aspect reconnaissance à la population kinoise, profitera également de son séjour kinois, pour identifier toutes les familles des victimes de la dictature du pouvoir passé pour une éventuelle action en justice. « Il vient vous dire merci pour avoir fait échec à Kabila, puisque vous avez fait la prison pour la cause du pays et parce que quelques-uns d’entre nous sont morts. Pour les familles éprouvées, l’ambition de Moïse de Katumbi, c’est d’identifier toutes les familles des victimes et préparer un dossier judiciaire », a promis le président national du MLP.

Il est rappelé que Franck Diongo a été parmi les prisonniers politiques emblématiques dont les noms ont été  répertoriés par l’Accord de la St Sylvestre en vue d’être libérés dans le cadre de la décrispation politique. Le Président du MLP, comme Diomi Ndongala, Firmin Yangambi, Jean-Claude Muyambo, n’a été libéré qu’après la prise des fonctions par Félix Tshisekedi.

Pendant la grande majorité du temps de son incarcération, il avait été souffrant à cause des tortures et de traitements inhumains subis lors de son arrestation et pendant le temps de son emprisonnement mais le pouvoir de l’époque lui avait refusé son évacuation pour des soins appropriés. Après sa libération, l’une des priorités a été de se faire examiner en vue d’éviter le pire. Se trouvant dans la même situation, Diomi Ndongala avait été admis, peu de temps après sa libération, dans une clinique de Kinshasa pour des problèmes cardiaques dus à la torture subie.

Lucien Masidi