RDC : Les raisons ayant privé Moïse Katumbi d’atterrir à Goma désormais connues




RDC Les raisons ayant privé Moïse Katumbi

Pourquoi Moïse Katumbi n’a pas pu se rendre à Goma le dimanche 26 Mai dernier ? Alors qu’il y était attendu par les membres de Lamuka qui voulaient revoir leur leader après deux ans d’absence au pays.

Cette affaire fait l’objet de conversations dans tous les salons Huppés de Kinshasa mais aussi de la capitale du cuivre et les spéculations vont bon train sur ce sujet où chacun suivant son penchant, le commente à sa manière.

Mais Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole de l’opposant Moïse Katumbi, l’aviation civile n’avait pas libéré l’autorisation de survol et d’atterrissage de l’avion du président Katumbi, a-t-il écrit sur son compte Twitter.

D’après lui, l’autorisation sollicitée pour quitter Johannesburg pour Goma dimanche n’a pas été libérée.

Information démentie lundi 27 mai par la direction générale de la RVA (Régie des Voies Aériennes) qui déclare dans un communiqué que Moïse Katumbi n’avait jamais sollicité une autorisation d’atterrissage.

Et au delà  de la cela, le survol et l’atterrissage de tout aéronef sur le territoire national et sur les aéroports de la RDC doit, suivant la réglementation récente, être soumis au préalable aux services des conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de Sécurité pour aval.

Condition que l’équipe du président en exercice de Lamuka n’avait pas rempli.

Les raisons ayant empêché Moïse Katumbi et compagnies à faire le déplacement de Goma n’est donc pas à chercher très loin.

A lire

Et des sources bien informées, nous apprenons que l’opposant Moïse Katumbi séjournait en Afrique du Sud pour assister à l’investiture samedi du président élu de la Nation Arc-en-ciel, Cyrile Ramaphosa.

Bastion de l’opposition de l’opposition

Les observateurs avisés considèrent Goma et les principales villes du Nord-kivu comme des bastions de l’opposition. Les pro-katumbi ont gagné 10 sièges sur les 14 que compte la province du Nord-kivu lors de récentes élections organisées tout dernièrement par la CENI.

Ce qui, selon toute vraisemblance, justifierait le voyage de Moise Katumbi dans cette partie orientale de la R.D.Congo pour remercier la population.

Nous apprenons d’autre part que le président Moïse a procédé à des nouvelles nominations au sein du Regroupement « LAMUKA ». Cherubin Okende est élevé au rang de porte-parole de « LAMUKA ». Tandis que Georgette Biebie est nommée au poste de Secrétaire technique et le sénateur valentin Gerengo, conseiller chargé de l’émergence de l’Etat de Droit, la bonne gouvernance et lutte contre la corruption.

En effet, en procédant à ces nominations, Katumbi voudrait démontrer qu’il est le coordonnateur en fonction de LAMUKA bien que ses propos aient été mal interprétés par les autres leaders de la plate-forme.

Jean Pierre SEKE