UNPC-Kinshasa : Jean-Marie Kassamba démis de ses fonctions

Publicité sponsorisée

jean-marie kassamba

Cette décision du tribunal des pairs est motivée par le dossier qui l’oppose aux journalistes du média sous sa direction, Télé 50. 

Dans une décision du Tribunal des pairs de l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC) prononcée le 5 juin, Jean-Marie Kassamba ne peut plus engager la section Kinshasa de cette corporation.

La Commission de discipline et d’éthique professionnelle (CDEP), qui dit avoir examiné les plaintes réciproques des journalistes de Télé 50 contre le président de l’UNPC-section Kinshasa, et celle de ce dernier contre certains journalistes de cette chaîne de télévision qu’il dirige, a d’abord relevé que Jean-Marie Kassamba avait refusé de comparaître physiquement contradictoirement, pour exercer ses droits, malgré les trois remises sollicitées et obtenues pas ses avocats.

Après avoir écouté les parties adverses, celle qui avait accusé Jean-Marie Kassamba et celle accusé par ce dernier, a dit retenir à charge du désormais ex-président de l’UNPC-Kinshasa, certains manquements. Il est reconnu coupable notamment d’humiliation et du mépris public de ses journalistes du fait qu’il les a fait arrêter et embarquer violemment par la police sans préexistence préalable d’un acte judiciaire tel que soutenu par ces derniers.

Le tribunal des pairs a également noté que la destruction méchante soutenue par le directeur de Télé 50 dans son acte d’accusation et imputées aux journalistes était « maquignonnée » par lui-même, selon la démonstration de journalistes indexés. La CDEP note également que son refus de comparaître dissimilé dans un procédé dilatoire de demandes répétées de remises est synonyme de sa culpabilité et prouve, en outre, l’absence de son intérêt dans les présentes causes.

 Il est également mis à charge de Jean-Marie Kassamba, la violation du Code de déontologie du journaliste congolais, par son manque de solidarité confraternelle prévue dans l’article 14 du dit code.

Jean-Marie Kassamba qui exerce de grandes responsabilités dans la profession, est également accusé de manquer au devoir d’exemplarité et occasionné ainsi les circonstances aggravantes dans ces causes. Le défaut d’intégrité manifeste lui reconnu, en plus, dont l’issue est outrageante du tribunal des pairs, est motivé par son incapacité de comparaître pour élucider les manquements soulevés dans ces deux causes.

Le tribunal des pairs, qui rappelle les dispositions qui recommandent le recours à cette instance, en cas de litige ou conflit entre les membres de l’Union a, par conséquent décidé de l’exclusion de Jean-Marie Kassamba des organes de l’UNPC. Par cette décision, ce dernier perd donc sa fonction de président de la section Kinshasa de la corporation qu’il ne peut plus engager sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa. Le tribunal des pairs qui le menace de lui appliquer l’article 64 de son statut particulier, l’appelle au respect  de cette décision tout en disant le maintenir d’exercer le journalisme dans la sphère nationale.

De son côté, le président sectionnaire déchu affirme continuer à assumer ses fonctions

Comme on peut donc le constater , le bras de fer est engagé entre le Dg de Tele 50 et le Tribunal des pairs de l « UNPC qui l « a suspendu de ses fonctions de president de l « UNPC /Kinshasa.

Lucien Masidi

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée