Mike Mukebayi : Sanctionné administrativement, mais pas encore de levée des immunités

Mike Mukebayi : Sanctionné administrativement, mais pas encore de levée des immunités

Le Député provincial élu de la Lukunga est exclu de l’enceinte de cette institution provinciale pour une période d’une année au cours de laquelle il est également privé de ses émoluments.

Un communiqué du bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) du 3 juin 2019 dont copie est arrivée à la presse a signalé l’exclusion d’une année du député provincial Mike Mukebayi Nkoso de l’enceinte de cette institution provinciale et sera également privé de ses émoluments pendant ces douze mois, précise le document. L’APK reproche à son membre, l’outrage à l’Assemblée plénière.

Le bureau de l’organe délibérant de la ville-province de Kinshasa, avait pris cette décision d’exclusion temporaire, après avis de l’Assemblée plénière rendu le week-end à l’unanimité des membres présents, soit plus de 35 députés provinciaux, explique ce communiqué.

Selon le rapporteur de l’APK, Junior Nemba lemba, cette sanction administrative prise par le bureau trouve ses fondements à l’article 120 du Règlement intérieur qui régit cette institution.

Il faut souligner que le président de l’APK, Godé Mpoyi, a, de son côté, instruit le commandant de la police affectée auprès de cet organe délibérant de se charger de l’application stricte de cette décision.

La levée des immunités, pas encore à l’ordre du jour

Pour le rapporteur de l’APK, Junior Nemba Lemba, la levée des immunités parlementaires de Mike Mukebayi formulée par un des élus provinciaux dépendrait de la requête de la justice. A l’en croire, pour le moment,  le bureau de cet organe délibérant n’a reçu aucune demande dans ce sens émanant du parquet.

Il est à noter que Mike Mukebayi a été accusé d’avoir tenu des propos dénigrants à l’endroit des chefs coutumiers cooptés  députés provinciaux et de s’être attaqué au Président de cette institution dont il est membre, l’APK.

On indiquerait également que les chefs coutumiers outragés comptent porter plainte contre lui devant la justice.

Lucien Masidi

Formation du Gouvernement : tous les élus ne sont pas concernés