Tueries à Beni : Pour la société civile, l’attaque de Masambo, «n’est pas une surprise car ce village sert depuis longtemps de passage aux ADF »

Publicité sponsorisée

massacre beni adf
Photo AFP.

La société civile coordination du territoire de Beni se dit « désolée  » de l’attaque du village de Masambo en secteur de Ruwenzori, ayant fait près de vingt morts, la nuit du dimanche au lundi 4 avril 2022.

La société civile estime que ce massacre de Masambo n’est pas une surprise, mais plutôt une interpellation aux services compétents, sur les alertes montées par la population lors de passage des combattants ADF dans ce village.

« Sur le plan géographique et historique, Masambo a servi depuis très longtemps de passage des ADF. Un moment donné surtout lors des combattants avec les FARDC, des corps, des malades et des blessés des ADF traversaient par Masambo pour rentrer soit en Ouganda ou ailleurs. Il ya même des troupes supposées ADF qui passaient régulièrement par Masambo pour aller vers Kavuwavuwa, vers le conflit entre la rivière Lume et la rivière Semuliki. Donc Masambo a toujours servi le passage des ADF et la population a toujours signalé « , a informé Richard Kirimba, premier vice-président de la société civile forces vives du territoire de Beni.

Cette structure citoyenne s’inquiète également du nombre des militaires basés à Masambo, un grand passage des ADF.

M. Richard Kirimba appelle à cet effet, les services spécialisés à renforcer les effectifs militaires sur place et surtout à investir dans les renseignements.

En rappel, les sources locales rapportent que le bilan de cette attaque de Masambo est passé de 17 à une vingtaine de morts.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée