Tueries à Beni : le professeur Jean-Baptiste Ndavaro déplore le non respect aux morts

Publicité sponsorisée

Le monde célèbre la journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres vivants le 30 juillet de chaque année.

À l’occasion de cette journée, le professeur Jean-Baptiste Paluku Ndavaro, spécialiste du domaine de la communication a analysé la situation des victimes des tueries de Beni au Nord-Kivu.

Il déplore le non respect aux morts qui s’observe dans la région où les images “violant la dignité humaine ” sont partagées dans les réseaux sociaux.

Ce professeur d’universités et recteur de l’université officielle de Semuliki ( UOS ) affirme constater une dépravation des valeurs culturelles africaines liées aux respects aux morts.

Notre interlocuteur rappelle que l’éthique professionnelle du journaliste interdit la publication des images des personnes tuées de la manière de ce qui se passe à Beni. Selon lui, le service de régulation de l’audiovisuel devrait prendre ses responsabilités afin d’aller jusqu’à mener des poursuites judiciaires contre les profanateurs des morts dans tous les canneaux de diffusion des images non conformes.

Milan Kayenga / L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée