Sud-Kivu : Une dizaine des morts dans des affrontements entre groupes rebelles à Mwenga

Publicité sponsorisée

Sud kivu

Les affrontements entre les rebelles des groupes armés Red Tabara et Imbonerakure débutés mercredi 3 août dernier dans les hauts plateaux de Mwenga ont laissé derrières elles plusieurs morts.

D’après les sources de la société civile à Birimba, au moins 12 rebelles sont morts dans les 2 camps et plus de 20 blessés graves.

Ces violents combats auraient occasionné des victimes dans le rang de la population, indique Pierrot Kaluba, notable et activiste d’Uvira voisin.

Il indique que des rebelles burundais Imbonerakure sont pointés du doigt dans des attaques contre des civils dans le village de Mugutu, groupement de Basimukindji 2, secteur d’Itombwe à Mwenga.

Plusieurs détonations d’armes lourdes et de petits calibres ont été entendus toute la journée de mercredi dernier à Rubuga, créant la panique au sein des populations des Hauts plateaux du territoire d’Uvira, frontalier avec la forêt d’Itombwe dans le territoire de Mwenga.

Pendant ce temps, le porte-parole du secteur opérationnel Sukola 2 sud, confirme ces combats sans donner plus des détails.

Il sied de rappeler que les miliciens burundais Imbonerakure ont repris mercredi 3 août, le contrôle de la localité de Birimba après de violents combats qui les ont opposés aux rebelles burundais de Red Tabara dans la forêt d’Itombwe, dans les Hauts plateaux du territoire de Mwenga, au Sud-Kivu.

D’autres affrontements entre les Red Tabara et les Imbonerakure ont été signalés dans les villages de Chanzovu et de Rubuga dans les zones entre Masango et Kitoga à l’Ouest de Kahololo.

Pascal Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée