RDC : Jean-Marc Kabund accuse les institutions d’être instrumentalisées pour servir des intérêts d’un camp politique

Publicité sponsorisée

Jean-Marc Kabund

Jean-Marc Kabund, député national et ancien membre du parti présidentiel Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) avait été invité jeudi 04 août dernier au bureau de l’Assemblée nationale par rapport au réquisitoire du Procureur général près la Cour de Cassation tendant à obtenir l’autorisation des poursuites et la levée des immunités.

Ayant séché cette réunion qui devait avoir lieu dans la salle des conférences des présidents à 13 heures, Jean-Marc Kabund ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale avait demandé au bureau de la chambre basse, de surseoir cette démarche jusqu’à la clôture de l’instruction judiciaire de son dossier. Car selon lui, il aimerait avoir un procès équitable.

Face à cette situation, le surnommé « Maître nageur » a déclaré que c’est la preuve que les institutions sont instrumentalisées pour servir des intérêts « mesquins » d’un camp politique.

« Face à ce recul éhonté de la démocratie, combattre le régime Tshisekedi devient pour moi une nécessité absolue, quel qu’en soit le prix à payer », a dit Jean-Marc Kabund.

Pour rappel, ce député national est de nouveau attendu le mardi 09 août prochain au parquet général près la Cour de Cassation.

 

Rédaction de L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée