Sud-Kivu : un plan reprenant les besoins en éducation sera produit par le Claster Éducation




Claster Éducation, tenue au Bureaux de l'UNICEF Bukavu

Un plan, sous forme d’un document de plaidoyer pour les besoins en éducation dans la province du Sud-Kivu, sera élaboré, afin de permettre à tous les partenaires du secteur éducatif à faire leurs parts en soutien au gouvernement congolais.

Cela ressort de la première réunion ordinaire du Claster Éducation, tenue au Bureaux de l’UNICEF/Bukavu ce jeudi 13 février 2020.

Au cours de cette rencontre, les participants ont passé en revue plusieurs points liés à l’éducation dans la province. C’est notamment la situation liée aux catastrophes naturelles et les mouvements de populations, la situation liée aux conflits armés, les attaques contre les écoles, le pillage et les incendies.

Oscar Mungaliki, secrétaire du Claster Éducation Sud-Kivu et Maniema, ajouté qu’il était aussi question d’évoquer certains projets d’éducation en cours et d’autres qui bientôt se cloturent, pour voir dans quelle mesure appuyer sur l’accélérateur et amener chacun à jouer correctement son rôle.

Pour arriver à amener chaque partenaire au secteur éducatif, le claster compte retravailler son plan de travail, pour ne pas tomber dans les déficits de l’année passée pendant laquelle il y avait moins de partenaires.

” Le plan travail du Claster nous allons le travailler. Ce plan va retenir le besoin en province en éducation, c’est en fait un document de travail. L’année passée on avait pas assez de financement, mais pour cette année, il y a déjà des membres qui commencent à présenter des projets avec financement. Nous demandons à nos membres de nous éviter les chevauchements, par ce que le besoin en éducation en province sont énormes. On ne doit pas travailler deux partenaires dans une même école, il faut aller là où il y a des besoins” souligné Oscar Mungaliki, secrétaire du Claster Éducation, Sud-Kivu et Maniema.

Plusieurs partenaires du gouvernement dans le secteur éducatif notamment l’UNICEF ont pris part à cette rencontre, mais aussi des personnalités de l’enseignement primaire, secondaire et techniques au Sud-Kivu.

Pascal D. NGABOYEKA