Kinshasa : “L’UNC condamne les insultes contre V. Kamerhe et appelle les dirigeants de l’UDPS au minimum de respect ” (Gabin Lulendo, porte-parole)

Visite des travaux de sauts d mouton felix et kamerhe

Le directeur du cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe a été victime d’insultes et menaces de la part ‘des personnes non autrement identifiées lors de la visite de Félix Tshisekedi aux différents chantiers des sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa.

Joint par la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce jeudi 13 février 2020, le porte-parole de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Gabin Lulendo condamne les ” insultes ” proférées à l’endroit de Vital Kamerhe et appelle les dirigeants de l’UDPS au minimum de respect

“Nous condamnons avec toute la fermeté du monde les insultes proférées contre l’honorable Vital Kamerhe président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), et directeur du cabinet du chef de l’État. Cela est tout à fait inacceptable et cela doit tout à fait cesser, parce que si cela continue nous prendrons également des mesures pour montrer que certaines personnes n’ont pas le monopole de faire ce qu’elles font. Donc chacun de nous d’une façon ou d’une autre peut le faire mais entre partenaire et alliés, amis, frère il faut qu’il ait un minimum de respect, c’est ce respect là que nous attendons de chacun de nous “, a-t-il tonné.

Par ailleurs, Gabin Lulendo refuse de confirmer si Oui ou Non ces militants étaient de l’UDPS, mais se pose la question de savoir “pourquoi les dirigeants de l’UDPS ne condamne pas cela?”.

“Pour le moment je n’ai pas des preuves qu’ils ont été instrumentalisés par les dirigeants de l’UDPS. Mais la bonne question qui mérite d’être quand-même posée c’est quand l’on voit ces gens régulièrement se mettent à insulter le président national de notre parti sans une réaction à la taille des provocations et des insultes de la part des dirigeants de l’UDPS, on pourrait bien se poser la question de savoir est-ce que cela ne vient pas d’eux?”, conclu Gabin Lulendo porte-parole de l’UNC de Vital Kamerhe.

Coordonnateur des travaux exécutés dans le cadre du programme de 100 jours du chef de l’Etat, Vital Kamerhe est accusé d’être à la base du ralentissement des travaux de construction de Sauts-de-mouton dans la capitale Kinshasa.

Roberto Tshahe