Sud-Kivu : 2 groupes armés dont « République du Kivu » font la loi et recrutent leurs membres à Irhambi/Katana

Publicité sponsorisée

Sud-Kivu 

Le groupe armé «République du Kivu» et un autre que dirige le seigneur de guerre Shabani ont commencé à imposer leur loi aux paisibles citoyens dans des coins de la province du Sud-Kivu.

Le premier est né il y a quelques mois lors de l’avènement de drapeaux qui portait la mention «République du Kivu». Ce groupe armé est jusque là dirigé par un rebelle nommé «Soleil».

Certains acteurs de la société civile du groupement d’Irhambi/Katana situé à environ 45 kilomètres au Nord de Bukavu dénoncent les tracasseries que ces rebelles font subir à la population civile depuis plusieurs semaines et perçoivent des taxes illégaux et sont à la base des enlèvements.

L’un d’eux, Heri Kisangani qui est également le président du Conseil de la Jeunesse de Katana, affirme que le groupe armé «République du Kivu» procède depuis un temps au recrutement des personnes avec lesquelles ils vont travailler.

«Il y a actuellement 2 groupes armés au niveau du groupement d’Irhambi-Katana. Le plus récent est celui de la République du Kivu, commandité par un Général autoproclamé dont son nom n’est pas encore connu. Mais ceux qui sont connus c’est «Soleil» avec le fils du milicien défunt Chisayura », a-t-il dit.

Il précise que pour le moment, ces deux groupes armés sont plus actifs dans les villages de Chirehe, Kabushwa, Mantu, et Mabingu.

L’administrateur du territoire de Kabare Thaddée Miderho dit être au courant de l’activisme de ces 2 deux groupes armés groupes armés dans cette partie de son entité et affirme qu’une opération militaire est envisagée dans le but de mettre fin aux atrocités que ces hommes armés imposent à la population locale.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée