RDC – verdict procès 100 jours : “La condamnation ne se fonde sur aucune pièce et se contredit ” (Pierre-Olivier Sur, avocat de Kamerhe)

Avocat Kamerhe Pierre Olivier Sur Paris
French lawyer and former president of the Bar of Paris Pierre-Olivier Sur poses on October 17, 2014 outside the Palais de Justice (courthouse) of Paris. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

Pierre-Olivier Sur, bâtonnier français et avocat de Vital Kamerhe, après le verdict prononcé par le tribunal de Grande Instance Kinshasa/Gombe, a déclaré ce samedi 20 juin dernier que la condamnation ne se fonde sur aucune pièce et se contredit en soutenant qu’il aurait pu détourner de l’argent public alors qu’il n’était ni ordonnateur, ni comptable de la dépense publique.

A en croire Pierre-Olivier Sur, les avocats de Vital Kamerhe, encore moins lui-même le présumé n’ont pu ni consulter le dossier, et a fortiori ni discuter les éléments de preuves rassemblés contre lui.

Sur ce, il a rassuré que Vital Kamerhe va introduire toutes les voies possibles des recours notamment en RDC, en Afrique et devant les Nations Unies.

“Il a confiance au sursaut de conscience des juges congolais d’appel, au recours des juridictions internationales africaines, et au contrôle de la communauté juridique internationale laquelle dépêchera des observateurs des suites de ce premier procès caricatural “, a t-il dit.

Rappelons que le TGI Kinshasa/Gombe a condamné Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Chef de l’Etat à 20 ans des travaux forcés et à 10 ans d’inéligibilité.

J.NK/L’INTERVIEW.CD