RDC : Un stade plein pour rendre les hommages au père de la démocratie congolaise

Obsèques d’Etienne Tshisekedi




rdc un stade plein Obsèques d’Etienne Tshisekedi

Les Kinois, ont pris d’assaut ces installations, tôt le matin, malgré la longue procession à pied, qui était parti de l’aéroport de N’djili pour chuter, vers les 3 heures du matin du 31 mai 2019, à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire où le corps du disparu avait été déposé pour être repris en début de la journée.

Après avoir déposé la dépouille mortelle du Président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ancien Premier ministre de la RDC, Etienne Tshisekedi Mulumba, à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, vers 3 heures du matin du 31 mai 2019, les Kinois ont pris d’assaut, depuis les premières heures du même matin, le stade des Martyrs de la pentecôte, pour lui rendre les hommages.

La procession de l’aéroport de N’djili à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire avait duré, en passant par sa résidence, à Limete, aura duré plus de sept heures. Mais, cette longue marche à pied n’avait pas dissout les ardeurs des Kinois qui ont tenu à rendre les derniers hommages à celui qu’ils appelaient affectueusement Ya Tshitshi.

Déjà vers les dix heures du 31 mai 2019, le stade des Martyrs a commencé à recevoir du monde et, aux alentours de 13 heures, quand le corps de feu Tshisekedi a fait son entrée dans ce stade, il n’y avait presque plus de place dans tout le premier niveau de gradins ou des pourtours. A côté des membres de la famille du défunt dont son épouse, Maman Marthe Kasalu Tshisekedi, le frère du défunt et chef de la maison civile de Félix Tshisekedi, Mgr Gerad Mulumba, les fils de feu Etienne Tshisekedi, dont le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, les Kinois, toutes tendances confondues, étaient là, pour rendre les derniers hommages à ce monument politique congolais.

A lire…

La compassion des chefs d’Etat africains

Certains Chefs d’Etat africains ont également confirmé leur participation à ces obsèques. Parmi eux, Paul Kagame du Rwanda et Joao Lourenço de l’Angola ont été les premiers à déposer leurs gerbes de fleurs devant la dépouille mortelle de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, suivis de Denis Sassou Nguesso de Congo-Brazzaville. Faure Gnassigbe du Togo, Alpha Condé du Guinée et Edgar Lungu de la Zambie sont les autres Présidents annoncés pour ces obsèques.

Pendant que les Kinois venus le matin quittent les lieux, ils sont directement remplacés par d’autres qui pourraient y passer la nuit ou quitter le stade plus tard dans la nuit en vue de laisser la place à d’autres encore.

Le programme de ces obsèques, rappelle-t-on, a prévu la journée du 31 mai pour les hommages populaires. Etr, les obsèques officielles sont prévues pour le samedi 1er juin, le jour de l’enterrement.

Lucien Masidi