Fabien Kalala, Le garde du corps… parmi les compagnons de lutte d’Etienne Tshisekedi

Albert Moleka… parmi les compagnons de lutte d’Etienne Tshisekedi




Fabien Kalala, Le garde du corps

La dépouille de l’ancien Président National de l’UDPS, Etienne TSHISEKEDI est arrivé hier jeudi 30 mai à Kinshasa, où les obsèques dignes de son rang lui sont réservés ces vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2019. Pour enfin être inhumé dans une concession privée de la famille à N’sele où un mausolée a été érigé pour son repos eternel.

Aujourd’hui sa mémoire est salué de par le monde et des congolais en particulier pour la lutte acharnée qu’il a menée contre la dictature la plus farouche du Marechal Mobutu et de Mzee Laurent Désiré Kabila avant de le poursuivre contre Joseph Kabila Kabange, prédécesseur de son fils, Felix TSHISEKEDI au trône du pouvoir.

Mais cette lutte, le Sphinx de Limete ne l’a pas mené seul. Il a eu plusieurs personnalités aussi déterminées et engagées que lui qui l’ont accompagné dans son parcours. Parmi lesquelles figure Fabien Kalala Cimankinda (32ans d’âge). Considéré comme un fidele compagnon d’Etienne Tshisekedi, ce combattant de derniere heure, est un ancien de l’ISTA. C’est en 2002 à Kinshasa/RDC qu’il a décroché son diplôme d’ingénieur en Aviation Civile dans cette école de formation d’ingénieurs techniciens.

Le garde du corps #loyauté

Diplômé en gestion de la sécurité à la cité collégiale d’Ottawa en 2008. Il fut directeur régional et chef des projets spéciaux de l’Agence de Sécurité  exécutive response international (ERI) entre 2009 et 2012.

Il fut également étudiant en criminologie et Sciences politiques à l’Université d’Ottawa de 2009 à 2013. En juin et Octobre 2011, durant les visites au Canada et USA du Président Etienne Tshisekedi, il fut responsable chargé de la Sécurité de ce dernier. Il était également chargé de la sécurité rapprochée du président de l’UDPS durant la campagne électorale présidentielle de 2011 en RDC.

Fabien Kalala derrière E. Tshikedi

Cet homme a cependant connu beaucoup de déboires lui infligés par les services de sécurité et de police par des interpellations et autres incarcérations. Son seul péché, c’est d’avoir accompagné et servi le père de la démocratie que nous pleurons ce jour.

Selon les informations en notre possession, Fabien Kalala avait été arrêté pour la première fois à l’aéroport international de N’djili avec d’autres partisans de l’UDPS. Il s’est vu dépouiller de tous ses biens de valeur, téléphones, passeports, argent

Albert Moleka, ancien DIRCAB d’Etienne Tshisekedi

Parmi les personnalités qui ont lutté à coté du président national de l’UDPS figurent en bonne place, Albert Moleka, une soixantaine révolue. DIRCAB du président Tshisekedi wa Mulumba de 2009 à 2014, ce combattant originaire de l’Equateur a servi loyalement le parti depuis les années 87. Bien que fils d’un richissime homme d’affaires, papa Moleka, cet homme a accepté de mettre son bureau au service de l’UDPS. Il aidait à rédiger des tracts avec ses rames de papiers pour défier le régime Mobutu qui était pourtant son frère de tribu.

C’est lui qui libérait les combattants de l’UDPS dans des cachots des services de sécurité et de la gendarmerie chaque fois qu’ils étaient interpellés. Il finançait également les soins de ceux qui étaient blessés et hospitalisés. Et c’est le patriarche Etienne Tshisekedi en personne qui le chargeait de cette mission délicate. C’est également lui qui réceptionnait à l’Aéroport de N’djili, les insignes de l’UDPS qu’on faisait fabriquer en Europe et en Asie.

A lire aussi…

C’est au regard de son engagement qu’il a été élevé entre 2009-2010 au rang de DIRCAB du Président National de l’UDPS. Fonction qu’il exercera jusqu’à 2014

Nous allons y revenir

JPS