Maman Marthe Tshisekedi : la Winnie Mandela congolaise

la Clémentine Churchill. La Femme du Lion




Maman Marthe Tshisekedi ; la Winnie Mandela congolaise
De gauche à droite,Etienne Tshisekedi et son épouse le 9/8/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Cette femme a été le pilier de son mari dans son combat pour un Etat de droit en RDC. Elle ne s’est pas fatiguée malgré toutes les situations auxquelles les différents pouvoirs qui se sont succédé en RDC les ont mis.

La femme du Lion traversera l’histoire aux côtés de son mari dans un destin exceptionnel

Aujourd’hui veuve de feu Etienne Tshisekedi, Maman Marthe Tshisekedi, née Marthe Kasalu Jibikila, est une vraie combattante et battante. L’adage qui dit : « derrière un grand monsieur, il y a toujours une grande dame », trouve son affirmation avec cette dame, l’épouse de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

La Clémentine Churchill. La Femme du Lion

Pendant toutes les années de la lutte de son époux, elle était là, comme soutien et conseillère de son mari, comme l’a été Winnie Mandela pour son Mari, le Sud-africain Mandela Madiba. Des brimades, elle les a également vécues et subies, de la part des pouvoirs en place, selon les époques, mais, elle les a supportées non seulement parce qu’il fallait être à côté de son opposant de mari mais également parce qu’elle croyait en cette lutte, le bon combat.

A lire

Soutien et conseillère de son mari

Tous ceux qui se rendaient rue Pétunias, à Limete, connaissaient Maman Marthe et son influence sur la personnalité de son mari, le sphinx de Limete. Ce n’était pas seulement une femme au foyer mais elle était également une femme de foyer car, on aura l’impression que c’était elle qui façonnait le comportement de son mari.

Dans tous les voyages, Maman Marthe Tshisekedi était à côté de son mari jusqu’au dernier, en Belgique, à l’issue duquel Etienne Tshisekedi a quitté la terre des hommes. Mais, malgré qu’éploré, la Winnie Mandela congolaise avait fait son deuil en vraie combattante. Elle s’est battue pour que le corps de son défunt époux soit retourné au pays.

Pour s’en convaincre de ce qu’est effectivement Mama Marthe, on se rappellera de son message, à l’occasion de la Journée du 8 mars 2018, dans lequel, cette femme, malgré son deuil, a appelé les autres femmes congolaises à se lever. « Les Femmes congolaises ont prouvé par le passé qu’elles étaient des combattantes. Elles étaient à l’initiative des marches de contestation sous la dictature de Mobutu et lorsque les choses n’allaient pas bien, elles se mettaient debout », avait-elle dit. Chères mamans congolaises, avait-elle poursuivi, c’est par votre courage, votre maturité et votre sens des responsabilités que vous pourrez relever le Congo et offrir un avenir meilleur à nos enfants.

Aujourd’hui, beaucoup affirment que la mort de son mari ne va pas l’ébranler jusqu’à abandonner cette lutte pour laquelle elle a consacré toute sa vie et celle de sa famille. Plus encore son ardeur au combat sera boostée par ces souvenirs passés aux côtés de son opposant de mari. Marthe Kasalu Jibikila Tshisekedi est donc un exemple pour la femme congolaise.

Lucien Masidi