Kinshasa : la VSV reporte la Commémoration des neufs ans de l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana




Kinshasa : la VSV reporte la Commémoration des neufs ans de l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana

Initialement prévue au 1er juin, elle est fixée au 5 juin 2019, en raison des obsèques officielles de l’ancien Premier ministre et président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, organisées du 30 mai au 1er juin 2019.

La Voix des sans voix pour les droits de l’homme (VSV) a décidé de reporter au 5 juin, la commémoration des neuf ans de l’assassinat de deux défenseurs des droits de l’homme, son ancien Directeur exécutif, Floribert Chebeya Bahizire, son membre et ancien chauffeur et chargé de dispatching, Fidèle Bazana Edadi.

Ce report est dû, selon cette ONG de défense des droits de l’homme, aux obsèques officielles du « Père de la démocratie congolaise », feu le Président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et père de l’actuel Président de la République, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, officiellement programmées du 31 mai au 1er juin 2019.

La VSV note, par ailleurs, que toute la nation congolaise doit impérativement rendre hommages à l’illustre disparu.

Il est noté que la VSV, les familles biologiques de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana, la communauté de défenseurs des droits de l’homme, la Nation congolaise ainsi que la communauté internationale commémorent depuis neuf ans, chaque 1er juin, l’assassinat de ces deux défenseurs des droits de l’homme. Si le corps de l’ancien Directeur exécutif avait été retrouvé dans la périphérie de Kinshasa, vers Mitendi, à Mont-Ngafula, et les obsèques ont été organisées pour lui rendre hommage, neuf ans après, le corps de son compagnon d’infortune, Fidèle Bazana, n’a jamais été retrouvé.

Aussi, leurs proches continuent à réclamer justice parce que, font-ils observer, les premiers suspects dans cette affaire de double meurtre continuent à courir les rues et assument de hautes fonctions dans le pays, alors que leur implication dans cet assassinat a été clairement établie par des témoignages concordants.

Dans le programme de ces commémorations, l’organisation a toujours prévu, pour les célébrations passées, un recueillement au cimetière de Benseke Futi-Nouvelle cité, où gisent les restes de Floribert Chebeya, suivie d’une messe dans une de cathédrales catholiques de Kinshasa.

Lucien Masidi