RDC/Kinshasa : “Nous demandons respect et honneur à nos parents qui au prix de leur sang, défendent cette nation” Pauliane Budjamabe

Présidente de l’ONGD -FEEMIP( les Familles des Enfants et Épouses de Militaires et Policiers), qui fait une mise au point sur les objectifs de son organisation et faire un éclairage sur certaines questions liées au droit.

Itw.cd : Madame P. Budjamabe, c’est quoi la motivation de la création de votre organisation ?
P. Budjamabe : Depuis l’époque coloniale, les familles des militaires font face au rejet, la discrimination et la déconsidération que nous la FEEMIP considérons comme une négligence de la part des politiques. Nous considérons que la vie de familles des militaires et Policiers est indissociable à l’équilibre mental des hommes en uniforme.
Nous reconnaissons aussi les efforts fournis par le Président de la République Félix Tshisekedi pour humaniser la vie des militaires et Policiers ainsi que les anciens combattants par des actions sociales très louables dont nous encourageons la continuité.
Itw.cd: Est-ce facile pour vous, de mener  ce plaidoyer dans ce secteur sensible de la sécurité ?

P. Budjamabe: Ce n’est pas facile parce qu’il y a toujours de mauvaises langues, des gens qui ne comprennent pas notre démarche, je leur dit, nous ne sommes pas dans une logique de démobilisation de nos forces, mais plutôt d’encourager nos dirigeants à reconnaître les sacrifices des hommes en uniforme continuant à améliorer leur conditions sociales.

Itw.cd: La situation à Béni préoccupe au plus haut point le Chef de l’État, commandant suprême des forces armées. Les tueries continuent, certains congolais demandent aujourd’hui la démission du Chef d’Etat Major général des FARDC.
Qu’avez-vous à dire à ces compatriotes ?

P. Budjamabe : À ses détracteurs, je dirais que le Général Mbala Munsense n’est pas un parvenu dans l’histoire des FARDC, c’est un professionnel indubitable.
Je pense qu’il faut donner encore un temps, ils(FARDC) sont encore entrain de travailler pour débarrasser l’Est du pays de ce mal qui n’a fait que trop durer.

Itw.cd: Entant que congolaise, votre avis ou considération sur les tueries de Béni?

P. Budjamabe : Là je joints ma voix à celle de Monsieur Michel Kitoko qui a formulé des recommandations quant à ce, telle, déplacer l’état-major général des FARDC à l’Est du pays, doter nos militaires des moyens adéquats pour leur efficacité et faire de toute cette zone de Beni, Butembo etc capitale de la défense nationale.

Bivince Mpungu