Proposition de loi sur la fixation de la dot: “Elle est irrespectueuse envers la femme “, Vinny Koyagialo

Publicité sponsorisée

Koyagialo Konyelo Vinny

Le juriste Koyagialo Konyelo Vinny s’est exprimé samedi 17 juillet dernier sur la proposition de loi qui défraie la chronique ces derniers jours.

En réaction à la proposition de loi du député national Daniel Mbau sur la fixation du montant de la dot en République Démocratique du Congo, Vinny Koyagialo s’insurge.

“La plus grande erreur des jeunes «savants» c’est de toujours penser que les questions non résolues sont la preuve de l’incapacité de l’ancienne génération de les résoudre”, a t-il dit.

Il renchérit : “La problématique de la fixation de la valeur de la dot ne pourra jamais faire l’objet d’une législation. Si le législateur prenait le risque d’en fixer le montant, cette norme serait non effective.”

Opposé à cette proposition de loi qu’il qualifie d’irrespectueuse envers la femme congolaise, ce doctorant en droit à l’Université Protestante du Congo estime que le caractère symbolique de la dot relève du terrain du droit coutumier.

Rappelons que la proposition de loi du député national Daniel Mbau porte sur la détermination des frais de la dot qui doit être fixé à 500$ dans les régions urbaines et 200$ dans les régions ruraux.

Après celle sur la congolité, cette proposition de loi promet de faire couler beaucoup d’encre et salive.

Josué Ngoyi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée