Nord-Kivu – Paralysie d’activités à Beni : des groupes de pression exigent le départ du maire

Publicité sponsorisée

Activités paralysées à Beni

Les activités socioéconomiques restent paralysées depuis la matinée de ce mercredi 27 mai 2020 dans plusieurs points chauds de la ville de Beni au Nord-Kivu.

À la base, quelques groupes de pression exigent le départ du maire de la ville qu’ils accusent “d’incompétent” pour maîtriser la situation sécuritaire de sa ville.

“Nous avons donné 72 heures pour qu’il parte. Nous comprenons qu’il n’est pas capable de mettre fin à cette situation de criminalité urbaine dans la ville. Nous allons poursuivre des actions jusqu’à son départ. Les civils sont tués innocemment chaque jour dans la ville, voilà ce qui nous inquiète”, a déclaré l’un des manifestants qui s’est exprimé à L’INTERVIEW.CD sous couvert d’anonymat.

Ces derniers ont barricadé plusieurs artères principales de la ville depuis ce mercredi matin.

La police nationale congolaise a été déployée dans la ville pour remettre de l’ordre.

L’INTERVIEW.CD n’a pas encore obtenu la réaction du maire Nyonyi Bwanakawa Masumbuko dont la démission est exigée.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée