Nord-kivu/Goma : la question sécuritaire en province au cœur d’une journée de réflexion des jeunes

Il s’est tenu des assises ce lundi 21 septembre à Goma entre les jeunes sur la question sécuritaire en province du Nord-Kivu.

Organisés par la Génération Faite pour le Changement «GFC», ces échanges ont réuni plus de 100 jeunes de plusieurs structures de jeunes de la ville de Goma ont discuté sur l’implication de la jeunesse dans la restauration de la paix. Ceci en marge de la célébration de la journée internationale de la paix.

Au cours de ces discussions, toute une panoplie de points a été développée dont les préalables pour une cohésion intercommunautaire et la question sécuritaire en province.

De sa part, Zaina Batsangi Bénédicte, coordonnatrice de la Génération Faite pour le Changement, a plaidé pour la collaboration entre les civils et les militaires présents sur le terrain pour mettre hors d’état de nuire tous ces groupes qui font pleurer les enfants de la province chaque jour.

“Nous ne resterons calmes que lorsque la province vivra en paix, ce qui reste le plus grand désir de la population congolaise, beaucoup plus nous de l’Est où nos frères et sœurs périssent chaque jours par des auteurs qui jusqu’à présent restent de présumés”, a-t-elle indiqué.

Poursuivant, Kahindo Tsekanabo Janvier, conseiller du gouverneur de province en matière de sécurité, a de son côté fait savoir que le gouvernement congolais reste déterminé pour restaurer la paix qui reste le désir de la population de Beni, Masisi et autres parties de la province.

“Nous sommes dans la volonté de pouvoir central qui reste déterminé pour le rétablissement de l’ordre en province du Nord-Kivu, mais à notre niveau, nous pensons que l’échelle de compétences doit être respectée”, a-t-il déclaré.

Il est à signaler que la province du Nord-Kivu est la cible de la cauchemardesque situation sécuritaire, qui ne cesse d’endeuiller les citoyens congolais.

Cedrick Sadiki Mbala/L’INTERVIEW.CD