Mali : Bah N’Daw désigné nouveau président de la transition

Un mois après le coup d’Etat qui a conduit à la démission du président Ibrahim Boubakar Keita, le Mali vient de connaitre un nouveau président.

Il s’agit de Bah N’Daw ex-ministre de la Défense, désigné ce lundi à Bamako capitale du pays comme président de la République par un comité mis en place par la junte au pouvoir depuis le putsch du 18 août.

L’annonce a été faite par le chef de cette junte, le colonel Assimi Goïta, à la télévision nationale.

Celui-ci est un colonel major à la retraite qui pourra diriger cette transition au Mali jusqu’à un retour des civils au pouvoir par des élections.

Le colonel major Bah N’Daw est né en 1950. Il a derrière lui une longue carrière au sein de l’armée de l’air. Et après avoir pris sa retraite, il avait exercé à partir de mai 2014 le poste de ministre de la Défense en remplacement de Soumeylou Boubèye Maïga.

C’est un homme considéré comme relativement proche du M5, le mouvement qui avait lancé la contestation contre l’ancien président IBK, et réputé pour sa rigueur.

Notons que le collège institué par la junte militaire et qui a désigné l’ex-ministre de la Défense Bah N’Daw s’est réuni au moment où la junte est sous la pression de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) pour désigner rapidement le président et le Premier ministre qui conduiront les affaires pendant la période de transition de plusieurs mois supposée ramener les civils à la tête du pays.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD