Kasaï Central : Crong-ONGD déplore le manque de suivi des recommandations sur la paix au Kasaï

Alors que la communauté internationale commémore la journée dédiée à la paix, le conseil régional des organisations non gouvernementales (CRONG) regrette que le gouvernement congolais n’ait pas fait le suivi des recommandations issues de la conférence sur la paix, la réconciliation et le développement de l’espace Kasaï qui s’était tenue il y a aujourd’hui 3 ans, soit en 2017 à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central.

Selon le secrétaire exécutif de cette structure, les actes de cette conférence qui avait pourtant réuni la sommité du de la république démocratique du Congo et les personnalités influentes de la région du grand kasaï ne sont pas perpétués ce jour.

Albert Kiungu Muepu ajoute qu’à cause du non suivi de toutes les recommandations formulées par les parties prenantes aux assises de 2017, l’espace Kasaï se voit replonger dans les requins des troubles çà et là.

Il en vœu pour preuve, la recrudescence de tensions entre les populations de plusieurs villages au Kasaï Central à travers ses 5 territoires, mais aussi les conflits financiers et champêtres entre les provinces sœurs de cette région.

D’où, son appel aux autorités tant provinciales que nationales pour la mise en place d’une commission chargée de faire le suivi de tous les acquis assorti de ladite conférence.

Pour rappel, ce fut le 19 septembre 2017 que le gouvernement de la république démocratique du Congo ouvrait la conférence sur la paix, la réconciliation et le développement du Kasaï à Kananga sous l’égide de l’ex président Joseph Kabila.

Assises organisées au lendemain des conflits dus au phénomène Kamuina Nsapu, qui avaient embrasé cette partie du pays.

A l’époque, plusieurs recommandations avaient été formulées pour faire revivre la cohabitation pacifique entre les peuples du grand Kasaï.

 

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD