Nord-Kivu : Gestion rotative du gouvernorat, le vice président de l’Assemblée provinciale met en garde certains députés provinciaux




Jean-Paul Lumbulumbu

Trois jours des travaux du dialogue social dit “vérité” sur l’analyse de la situation sécuritaire et de développement de la province du Nord-Kivu, le vice président de l’Assemblée provinciale Jean-Paul Lumbulumbu met en garde certains députés provinciaux qui accusent les “Nandes” de s’approprier la gestion du poste de gouverneur.

D’après le vice-président de l’Assemblée provinciale, ce n’est pas là majorité ethnique qui gouverne la province du Nord-Kivu mais la majorité politique.

“Nos collègues qui estiment qu’il doit y avoir une gestion rotative du poste de gouverneur, je leur concède la liberté de pensée et d’opinion” a précisé Jean-Paul Lumbulumbu, Vice Président de l’Assemblée provinciale au Nord-Kivu.

il ajoute par ailleurs que toute proposition de gestion rotative du gouvernorat dans le contexte constitutionnel actuel est totalement inacceptable selon la constitution du pays.

“Le dialogue de vérité ne doit pas être le lieu de la conspiration pour la violation de la constitution” a-t-il ajouté.

Il sied de signaler qu’un groupe de députés provinciaux avaient recommandé aux participants du Dialogue ce qui suit :

1. Adopter un arrangement institutionnel instituant un système de gestion rotative entre les
communautés/entités de la Province pour les postes de Gouverneur de Province et du
Président de l’Assemblée provinciale. Ce, dans le cadre de la promotion d’une gouvernance
participative et inclusive devant permettre de conjurer les idéologies divisionnistes et les
guerres subséquentes ;

2. Mettre en place des mécanismes efficaces destinés à garantir la jouissance, par tous les
citoyens et par toutes les entités, des richesses de la Province et à les redistribuer
équitablement pour assurer un équilibré.

Mérite BAHOGWEHRE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD