Nomination aux Portefeuilles : le parti Congo En Avant alerte F. Tshisekedi sur le piège des négociateurs du FCC-CACH




Felix Tshisekedi Tshilombo

Dans un entretien accordé à la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce mardi 03 mars 2020 au sujet des négociations sur le partage des postes au portefeuille, le président national du parti Congo En Avant Médard Kankolongo a alerté le président de la République Félix Tshisekedi sur le piège tendu par les négociateurs demi front commun pour le Congo (FCC) et ceux du Cap pour le changement (CACH).

“Je conseille le président de la République de s’en passer du schéma des négociateurs du FCC-CACH. En réalité, ces négociateurs cherchent à avoir leurs parts des lions. Mais c’est Félix Tshisekedi qui présentera le bilan en 2023, ils ont un schéma qui vise à nommer d’abord les intérimaires sur les 65 entreprises publiques, on prévoit la nomination de 10 intérimaires sans ambassadeurs, Tshisekedi tombe dans le jeu du FCC et ses propres collaborateurs du CACH”, a déclaré Médard Kankolongo.

Rappelons que dans un communiqué publié lundi 02 mars, la conférence épiscopale Nationale du Congo (CENCO) avait également haussé la voix quant à ce.

“Les entreprises publiques ne sont pas des vaches à lait pour les regroupements politiques, mais plutôt des unités de production pour la Nation”, avait déclaré la CENCO, dans son communiqué.

Roberto Tshahe