Manifestations anti-état de siège à Beni :  » On ne peut pas construire une ville dans les désordres  » (Commandant PNC Polo Ngoma)

Publicité sponsorisée

Butembo

Le commandant de la police nationale congolaise commissariat urbain de Butembo remercie la population de sa ville pour s’être méfié des manifestations populaires des groupes des pressions et mouvements citoyens de Beni.

Lors de la parade qu’il a animée lundi 24 janvier 2022, le commissaire supérieur principal Polo Ngoma di-Ntoto Jean-Paul a regretté que des journées ville morte semblent devenir comme une habitude dans la région.

Tout en encourageant la population de s’être réservée vis-à-vis des appels des organisateurs de ces mouvements, le commandant de la police à Butembo affirme qu’on ne peut pas construire une ville dans les désordres.

« À tout moment il y a ville morte, à tout moment il y a tel mouvement. Et puis quand il y a ville morte dans notre contrée il ne faut pas croire qu’il y a eu réussite, c’est faux. Les gens ont seulement peur parce qu’il y a toujours représailles. On ne peut pas construire une ville dans les désordres. Mois je pense que si nous aimons notre ville, on doit laisser d’ailleurs l’occasion qu’il y ait d’abord la paix parce que dans la paix, on peut former les élèves « , a déclaré le responsable de la police à Butembo.

Il a félicité également ses troupes pour ce qu’il qualifie de professionnalisme qui les caractères lors de la répression des manifestants ces derniers jours en ville de Butembo.

 

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée