Manifestation anti-Malonda : l’UDPS/Tshisekedi dresse un bilan de 6 morts, 92 blessés et 115 personnes arrêtées (communiqué)

Publicité sponsorisée

UDPS Tshisekedi manifestation anti malonda

La présidence de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) a, au cours d’une réunion tenue ce vendredi 10 juillet en vue d’évaluer la manifestation organisée le jeudi 9 juillet, dressé un bilan provisoire de 6 morts dont 3 à Kinshasa, 2 à Lubumbashi parmi lesquels un président sectionnaire et 1 à Goma, 92 blessés dont plusieurs par balles réelles ainsi que 115 personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité.

Ainsi, la présidence de cette formation politique au pouvoir se dit indignée car la police nationale congolaise a utilisé des armes létales face aux manifestants pacifiques et indignée aussi parce qu’un parti politique du FCC « bien identifié  » a recourru aux jeunes drogués armés de machette pour s’attaquer aux manifestants.

En outre, la présidence de l’UDPS rend responsables notamment le Gouvernement de la République, le Commissaire Général de la Police, le Major Ngalasi (pour avoir tiré à bout portant causant mort d’homme), le Major Carine Lokeso (pour des actes de violence sur des manifestants pacifiques).

Par ailleurs, l’UDPS demande aux Combattantes et Combattants ainsi qu’à toutes les forces vives de rester mobilisés et attentifs au mot d’ordre qui sera communiqué ultérieurement.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée