L’Association « les amis des oublies » a lancé une campagne de sensibilisation anti-covid-19

l’Association « les Amis des oubliés

Les enfants de rue, les kulunas et les jeunes de Matonge particulièrement visés dans cette opération.

La mission « les amis des oublies » a lancé hier à Matonge, une campagne de sensibilisation sur la lutte contre le covid 19 qui va s’étendre sur plusieurs semaines.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans la salle de conférence du bâtiment administratif de la Commune de Kalamu en présence du chef de quartier Matonge II, des représentants des structures œuvrant dans l’encadrement de personnes vulnérables, un échantillon des jeunes désœuvrés et de messagers de la vie.

« Projet d’appui à la prévention de la covid-19 en République Démocratique du Congo par la communication pour les changement de comportement pendant et après l’épidémie : tel est le thème retenu pour cette campagne appuyée par l’union européenne et mise en œuvre par les commissions « paix et justice » de la CENCO et de l’Eglise du christ au Congo.

Dans son discours de circonstance, le coordonnateur de l’Association « les Amis des oubliés » le révérend Apôtre Alfred WANTETE a tenu à rappeler que le coronavirus existe. Il est encore là et fait encore des victimes à travers le monde et même à Kinshasa. Et l’on ne devrait pas l’oublier.

Cette pandémie a mis en mal la paix dans le monde et fragilisé les économies de la quasi-totalité des nations dans tous les cinq continents. Et beaucoup de pays notamment de l’Europe de l’Amérique et même de l’Asie ont, après avoir autorisé la reprise des activités, re confiné leurs populations.

D’autres Etats même maintiennent encore le couvre-feu sanitaire jusqu’à ce jour.

Ce qui traduit toute la menace que représente le covid-19, cet ennemi invisible qui nous oblige à changer notre comportement, notre quotidien pour adopter un nouveau mode de vie qu’il nous impose.

Respecter les gestes barrières

La seule manière pour nous en préserver, est d’observer les gestes-barrières à savoir :
le port des masques, le lavage régulier de main au moyen du savon liquide ou l’application du gel hydro-alcoolique, la distanciation sociale de un mètre. A déclaré le Révérend Apôtre Alfred WANTETE qui a vivement conseillé aux gens de rester à la maison s’ils n’ont pas des courses importantes.
Et comme, l’on n’a pas encore découvert un médicament devant guérir la maladie à coronavirus, le seul moyen pour ne pas être contaminé, c’est le respect de mesure d’hygiène telles que édictées par les autorités du Ministère de la Santé Publique et l’OMS.

En effet, après la cérémonie protocolaire d’ouverture, les « messagers de la vie » se sont mis à sensibiliser la population au rond-point victoire et du côté de la maison de la bible, les jeunes et tout le monde qui transite par victoire, avant de gagner le centre-ville ou leurs domiciles à la cité.

Mais auparavant, le chef du quartier Matonge II, Madame MBOMBO KALAMBO Monique qui représentait le Bourgmestre empêché, a vivement remercié « l’Association les Amis des oublies » qui a pensé lancer sa campagne dans la Commune de Kalamu qui est le cœur de la capitale.

« Nous sommes tous quelque part des oubliés. Seule la solidarité peut nous aider à tenir encore debout et poursuivre notre marche vers le destin, a –t-elle renchéri avant d’exhorter les Kinois à vivre avec le covid, comme on vie avec la malaria ».

L’association « les amis des oubliés » encadre les enfants en rupture familiale, les kulunas, les vieillards, les prisonniers, les malades retenus aux hôpitaux faute de paiement, les personnes vivant avec handicap …. Et tous ceux qui souffrent dans leur chair, des injustices sociales.

Le coordonnateur « les amis des oubliés » le révérend Alfred Wantete a tout de même rassuré l’opinion que malgré la méchanceté du monde, le Seigneur Jésus-Christ est notre espoir. Il aime les affligés, les personnes vulnérables, les indigents et nous accompagne dans l’œuvre risquée et ingrate que nous entreprenons.

Jean Pierre SEKE/L’INTERVIEW.CD