Catégories : Economie

La RDC enregistre une croissance économique record malgré les problèmes de gouvernance et de corruption (Banque Mondiale)

Publié par
L'INTERVIEW.CD
Sponsorisé

La situation macroéconomique de la République démocratique du Congo (RDC) s’améliore, mais celle de la gouvernance, marquée par la corruption, est “préoccupante”, a estimé mardi 24 Janvier à Kinshasa un responsable de la Banque mondiale (BM).

Selon Albert Zeufack, Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour quatre pays africains, dont la RDC, la RDC était le 3ème pays avec la croissance la plus rapide en Afrique en 2022 (estimée à 6,1%). Il a également indiqué que le déficit budgétaire est resté sous contrôle, à moins de 3%. La dette est l’une des plus basses des pays d’Afrique subsaharienne, à moins de 25% du PIB, et l’inflation est “maîtrisée”.

La Banque Mondiale a fourni un appui budgétaire de 250 millions de dollars à la RDC en juin 2022 et travaille actuellement sur la 2ème tranche de cet appui. “Nous travaillons sur la 2e tranche de cet appui budgétaire qui, nous l’espérons, sera délivrée avant la fin du mois de juin”, a déclaré Albert Zeufack.

Il a également souligné que la croissance est tirée par une embellie des prix des matières premières, mais que cette amélioration est aussi le fait de la “gestion macroéconomique”.

Cependant, la situation de gouvernance en RDC préoccupe également la Banque Mondiale. “La situation de gouvernance au Congo nous préoccupe également”, a déclaré Albert Zeufack, “car elle est caractérisée par la corruption, qui prive les pauvres de leurs opportunités de développement”. Il a exprimé l’espoir que la lutte contre la corruption prônée par le président Félix Tshisekedi s’accélérera.

La Banque Mondiale a 25 projets en RDC dans les domaines du développement humain et du développement durable, des infrastructures et de la croissance équitable. Il a insisté sur un soutien de la Banque Mondiale, avec un projet de 800 millions de dollars, au programme de gratuité de l’éducation de base lancé en 2021 par Félix Tshisekedi. En un an, 3,6 millions d’élèves de plus ont été inscrits dans les écoles primaires. “L’éducation, c’est la clé du développement”, a-t-il souligné.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

cet article a été publié le 25 janvier 2023 17h09

Partager
Publié par
L'INTERVIEW.CD

Articles récents

Nord-Kivu : Reprise des combats intenses entre FARDC et M23 à Mabenga, Mweso et Katsiro

Ce 4 mars 2024, des combats ont repris avec vigueur dans les territoires de Mabenga,…

4 mars 2024

RDC : Mise au point d’Ensemble pour la République sur l’affaire Chérubin Okende Senga

Dans un communiqué daté du 1er mars 2024, l'ENSEMBLE POUR LA REPUBLIQUE exprime sa consternation…

1 mars 2024

RDC: La CENI expose la corruption dans les élections sénatoriales et gouvernementales

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo a officiellement exprimé…

28 février 2024