Kasaï oriental : “Le courant du mini barrage Tubitubidi ne doit pas arriver à Mbuji-Mayi si Miabi n’est pas électrifié (Bida Lufuabu, député provincial)




Bida Lufuabu

Déjà en difficulté d’engager les fils du terroir, la Société Anhui-Congo d’Investissements miniers (SACIM) n’entretient pas la route Miabi – Mbuji-Mayi qu’exploite ses engins, route que cette société a promis au gouvernement provincial d’asphalter.

Pire, le courant électrique qui va desservir la population de Mbuji-Mayi en provenance du mini-barrage de Tubitubidi construit par la SACIM à Miabi ne desservira pas celle locale habitant le territoire de Miabi.

Selon l’itinéraire précisé, le courant passera par Mutuangomba ferme de Tshikuta pour chuter au polygone de la société Minière de Bakwanga (MIBA).

Réagissant à ce sujet, le député Bida Lufuabu envisage de solliciter une audience à la présidence de la République pour plaider la cause de Miabi, car ayant déjà parlé à l’autorité provinciale Jean Maweja Muteba.

Selon lui, il est hors de question que le courant quitte Miabi vers Mbuji-Mayi mais sans électrifier Miabi qui est le territoire où est érigé ce barrage hydroélectrique.

À lui d’ajouter que le code minier souffre d’application car les propriétaires des terres qu’exploitent la SACIM ne sont pas indemnisés et les chefs coutumiers ne reçoivent pas leurs rétrocessions.

C’est une bataille dans laquelle ce député se lance disant être prêt à perdre ses immunités parlementaires mais pour que le territoire de Miabi ait gain de cause

Olivier Diangu