Ituri : l’influent seigneur de guerre Ngudjolo, chef de la milice CODECO neutralisé par les FARDC (armée)

Publicité sponsorisée

Les FARDC

Les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) s’était attaquées à la milice de coopérative de développement du Congo (CODECO) la nuit du mercredi 25 mars dernier à Mokpa dans le groupement de Walendu-pitsi, en territoire de Djugu en Ituri.

Au cours de ces accrochages une dizaine de personnes avaient trouvé la morts parmi elles sept collaborateurs du leader de CODECO, monsieur Justin Ngudjolo Innocent qui, lui, avait été « grièvement blessée » selon le porte-parole militaire des FARDC en Ituri, Jules Ngongo.

Ce vendredi 27 mars, ce dernier a annoncé devant la presse, la mort de l’influent seigneur de guerre Ngudjolo de suite de ses blessures.

Lire aussi

Ituri : une dizaine des morts, le seigneur de guerre Ngudjolo de CODECO arrêté dans une embuscade tendue par les FARDC à Djugu

« Nous avons eu des informations selon lesquelles le chef rebelle Ngudjolo qui a eu à endeuiller la province l’Ituri a effectivement succombé de suite de ses blessures », a déclaré Jules Ngongo.

Pour rappel, la milice de CODECO avec à sa tête Ngudjolo avait déjà fait beaucoup d’exactions dans la province de l’Ituri principalement en territoire de Djugu où les violations des droits de l’homme lui étaient imputées.

Christopher Mulakirwa

Publicité sponsorisée