Ituri : le parquet requiert la peine de mort pour 7 militaires FARDC dont 3 officiers supérieurs poursuivis notamment pour « vente des munitions de guerre à la milice CODECO »

Publicité sponsorisée

cour militaire de l'Ituri 

Le ministère public a requis ce jeudi 12 mai, la peine de mort au lieutenant-colonel, Michel Kalengamire, les majors Jacques Malira, Justin Kalonda alias Ninja poursuivis tous pour association de malfaiteurs, participation à un mouvement insurrectionnel et crime de guerre.

C’était au terme d’un réquisitoire de plus de trois heures, lors de l’audience publique de la cour militaire de l’Ituri siégeant en chambre foraine à la tribune officielle de Bunia, dans l’affaire dite de vente de munitions de guerre aux miliciens CODECO.

La même peine a été requise pour trois soldats de rang à savoir, Simon Kanku BadibangaKabale Mitsumbu Yoakale, Fiston Yanu, Biento wa Biento.

Quant au major Salvador Ngoy, l’organe poursuivant a demandé à la cour de le condamner à quatre ans de servitude pénale principale pour « vente de munitions de guerre » et de le renvoyer encore devant le parquet militaire pour qu’il soit poursuivi de nouveau pour « crime de guerre, participation à mouvement insurrectionnel et association de malfaiteurs ».

La cour militaire a pris la cause à délibérer et promet de rendre son arrêt ultérieurement.

Jean-Robert Djema/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée