ISS : Chasse des étudiants non en règle de paiement




ISS Kinshasa

Ça bouillonne dans les établissements d’enseignement Supérieur et Universitaire à Kinshasa (RDC) où les autorités académiques ont décrété une chasse en règle à tous  les étudiants non en règle de paiement des frais d’études.

En effet, si la Semaine dernière, C’est l’ IFASIC qui interdisait l’accès aux étudiants en retard de paiement, sur son site universitaire aujourd’hui, c’est l’Institut Supérieur des Statistiques (ISS) qui a pris le relais.

Des échos qui nous parviennent de cet Alma mater rapportent que les étudiants n’ayant pas encore apuré leurs frais d’études, sont tout  simplement interdit d’accès à l’ enclos de l’institut, et même aux auditoires.

L’entrée est filtrée par des gardes Universitaires places à la porte et qui exigent a chaque étudiant, les preuves de paiement de la totalité des frais académiques.

Beaucoup d’étudiants ont, contre toute attente, rejoint l’école buissonnière ce matin vers le stade TaTa Raphaël dans la commune de Kalamu. Tandis que d’autres regagnaient tout résignés, leurs domiciles…

Certains étudiants abordés et qui ont requis l’anonymat, ont fustigé la politique des autorités académiques de l’ISS qui font payer les frais d’études au taux de 1600 FC, le dollar. Alors que le gouvernement avait déjà instruit tous les établissements de l’ESU de faire payer les étudiants au taux de 920 FC, le dollar.

Au nom et en vertu de quel principe, le comité de gestion de l’ISS ose-t-il marcher à contre- courant ? Alors que cette situation a, dans un passé récent, provoqué des troubles des étudiants dans des établissements universitaires tels : l’ INBTP (l’année dernière), l’ UNILU (où l’on a même déploré mort d’Homme, tué par un colonel), à l’ UNIKIN, UPN …

Aujourd’hui,  tous les établissements se conforment aux instructions du Ministère de tutelle.

L’ ISS,  nous semble-t-il, est le seul établissement de l’ESU qui passe outre cette mesure gouvernementale.

Et s’il faut convertir en Francs Congolais (1600), les Frais d’études fixés à l’ISS, en raison de 280 USD pour le G1 et 260 USD pour la L2, on peut aisément comprendre quel poids transporte les parents de ces pauvres étudiants.

Les autorités académiques estiment quant à elles qu’elles ne peuvent se passer de cette mesure car l’année académique va vers son terme. Et les sessions vont bientôt commencer en Juillet. << Si nous ne forçons pas la main aujourd’hui, l’institut risque de perdre alors que des besoins sont immenses à combler et exigent des moyens financiers conséquents >>

JP Seke  




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire