IRAN – Mahsa Amini : Manifestations dans plusieurs villes après qu’une jeune fille de 22 ans a été battue à mort par la police des mœurs pour ne pas avoir porté de voile

Publicité sponsorisée

Mahsa Amini Mort Iran Manifesation

Des manifestants dans plusieurs villes Iraniennes depuis la mort lundi d’une jeune femme (Mahsa Amini) détenue par la police des mœurs. Les forces de l’ordre ont de nouveau nié toute responsabilité dans le décès.

L’ONG kurde Hengaw a déclaré que les forces de sécurité avaient ouvert le feu sur des manifestants, tuant cinq personnes, a rapporté le Times of Israel. Deux personnes seraient mortes à Saghez, la ville où Mahsa Amini était basée, tandis que d’autres manifestants ont été tués à Divandarreh et Dehgolan, citant des groupes de défense des droits humains.

Le 13 septembre, Masha Amini a été arrêtée à Téhéran pour “port de vêtements inappropriés” par la police des mœurs, une unité chargée de faire respecter le code vestimentaire strict de la république islamique d’Iran pour les femmes.

Le père de Mahsa Amini a déclaré  via les médias que sa fille avait été “battue à l’intérieur d’un véhicule de la police alors qu’elle était détenue, ce qui a entraîné sa mort prématurée”. Selon lui

En vertu de la loi iranienne exigeant le port du voile, les femmes et les filles – dès l’âge de sept ans – doivent se couvrir les cheveux d’un foulard.

La police des mœurs surveille toute la population féminine, 40 millions de femmes et de filles. Ses agents inspectent la tenue vestimentaire des

Cependant, Apparaitre en public sans hijab peut entraîner diverses sanctions, y compris l’arrestation, l’emprisonnement, la flagellation ou des amendes

 

Rédaction /L’INTERVIEW.CD

 

Publicité sponsorisée