Insécurité à Goma : “Les jeunes filles peuvent aussi participer au processus de paix dans leurs communautés” (Me Gracias Kibanja)

Gracias Kibanja

Maitre Gracias Kibanja, consultante indépendante en leadership féminin lancée à l’endroit de jeunes filles congolaises et particulièrement celles du Nord-Kivu, a déclaré que les jeunes filles peuvent également participer au processus de paix dans leurs communautés respectives.

“C’est possible que nous puissions aussi participer au processus de paix dans communautés respectives”, a t-elle dit.

Pour elle, cela ne peut être possible que si celles-ci mettent de côté toute impression de se négliger et prennent conscience de l’existence de leur part de responsabilité en cette matière, tout en travaillant sur leur personnalité.

Dans une interview accordée ce lundi 26 octobre à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, ce point focal du Réseau des Enfants et Jeunes Africains pour les Droits Humains en République Démocratique du Congo, évoque la piste d’interpellation des dirigeants par les jeunes d’une manière citoyenne pour l’effectivité et l’atteinte de l’objectif de retour de la paix dans la région du Nord-Kivu, en RDC voire dans le monde.

D’où, un appel aux jeunes à prendre une attitude marquée par une union soudée afin de permettre leur implication dans les processus de recherche de la paix en République Démocratique du Congo, en aide aux dirigeants actuels, qui doivent à leur tour s’investir dans l’encadrement de l’entreprenariat des jeunes.

En vue de l’engagement et l’épanouissement de la jeunesse, Gracias Kibanja annonce officiellement sa candidature à la tête du Conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu, et promet de faire de la politique nationale de la jeunesse congolaise, «une bible pour tous les jeunes», qui sont appelés à participer à sa mise en œuvre, afin que les jeunes se sentent « partenaires » des décideurs à tous les niveaux.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD