Gouvernement : Jean-Claude Vuemba somme Félix Tshisekedi de nommer un premier ministre dans un court délai




Jean Claude Vuemba

L’opposant politique et député national, élu de Kasangulu, dans le Kongo Central, donne quarante-huit heures au président de la République pour décider sur celui qui conduira le premier gouvernement de son quinquennat, en attendant l’aboutissement des négociations dans le cadre de la majorité constituée.

Dans une réaction devant la presse, le président du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR), Jean-Claude Vuemba, note qu’il était « inacceptable que depuis 4 mois que le pays n’ait ni premier ministre, ni gouvernement ». Il a rappelé ce qu’il prend pour une jurisprudence, à l’époque où feu Maréchal Mobutu avait nommé Bernadin Mungulu Diaka comme premier ministre pour 41 jours, avant que la plate-forme politique Union sacrée de l’opposition et Alliés ne s’accordent sur le choix du vrai premier ministre.

Pour l’opposant Jean Claude Vuemba, il est anormal que l’actuel Président de la République continue à travailler avec l’ancienne équipe gouvernementale avec laquelle il ne partage pas la même vision, « alors que le peuple a vomi certains de ministres de Tshibala ». Devant cette réalité et pour faire pression, le leader du MPCR a dit donner un ultimatum de 48 heures au Président Félix Tshisekedi, pour nommer un premier ministre de « n’importe quel bord ». Au cas contraire, a-t-il menacé, il va appeler le peuple à s’assumer. « Je donne 48 heures à M. Félix Tshisekedi de nommer un premier ministre de n’importe quel bord pour qu’il puisse prendre les affaires en mains. Le peuple souffre et Félix Tshisekedi doit agir en nommant tout d’abord un chef du gouvernement en attendant la fin des longues et interminables négociations Cach-FCC », a averti cet homme politique Né Kongo, qui dit penser que « l’ancien président Kabila veut entrainer Félix Tshisekedi dans sa somnolence habituelle ».

Lucien Masidi




1 Rétrolien / Ping

  1. Politique : le FCC rongé par la guerre de positionnement -

Les commentaires sont fermés.