Gouvernement: bientôt, la fumée blanche!

Publicité sponsorisée

Le Front commun pour le Congo note l’avancée positive des échanges entre les deux coalitions partenaires au pouvoir.

Pour la plate forme politique conduite par l’ancien chef de l’Etat, le sénateur Joseph Kabila, le Front commun pour le Congo (FCC), l’esprit positif qui anime les membres de sa délégation et celle de son partenaire, le Cap pour le changement (Cach), aux négociations sur la formation du gouvenement, présage l’imminent aboutissement de ces dites négociations.

Dans un communiqué du 19 juillet de cette coalition publié à l’issue de la conférence des présidents des regroupements politiques membres de cette plate-forme, le FCC a rassuré de l’avancéé positive des négociations pour la formation du gouvernement. Pour cette coalition partenaire du Cach dans la gestion du pays, la formation et la publication du gouvernement ne vont plus tarder, étant donné que plusieurs préalables sont déjà mis en place.

La coordination de cette plate-forme politique a, par ailleurs, demandé aux responsables de ces regroupements politiques membres de propose, au plus tard le 22 juillet 2019, les critères de désignation des personnalités pouvant faire partie du futur gouvernement.

Dans l’opinion, certains pensent que l’actuelle position de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés (Afdc-a) et de son autorité morale, le sénateur Modeste Bahati, ainsi que d’autres partis politiques mécontents au sein du FCC peut changer la configuration de la sphère politique du pays, en faisant basculer la majorité du côté de Félix Tshisekedi et ses alliés. Pour cette opinion, même le choix du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba risque, dans ce cas, d’être remis en cause.

Lucien Masidi

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée