État de siège au Nord-Kivu : Le député Ayobangira Safari propose l’orientation des opérations militaires dans les zones rouges

Publicité sponsorisée

député Ayobangira Safari

Après plusieurs réactions des députés provinciaux et nationaux sur la prolongation de l’état de siège à l’ituri et au Nord-Kivu, le député national Ayobangira Safari lui, explique au président de la République Félix Antoine Tshisekedi la nécessité de recadrer l’État de siège dans les zones “rouges” notamment Beni et Irumu pour assurer la réussite de ces entités.

Dans une adresse à la presse ce vendredi 30 juillet 2021, l’élu du territoire de Masisi estime qu’avec l’instauration de l’État de siège, les projets de développement des provinces doivent également continuer.

“L’état de siège pour sa réussite, le gouvernement congolais doit se concentrer les efforts sur les zones rouges dans le territoire de Beni et d’Irumu pour permettre à nos populations à participer à une paix durable, malgré les ADF ne cessent de nous endeuiller chaque jour; renforcer la logistique et les effectifs des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), et appréhender et juger tous les complices au sein des différentes couches des autorités (militaires, politiques, commerçants, coutumièrs, religieux, activistes…)” a-t-il dit.

Du côté de la population dont les acteurs de la société civile qui estiment que la réussite à 85% de l’état de siège réside à l’efficacité de la justice militaire, “la preuve en est que toutes les victimes se dirigent toujours à l’auditorat militaire jusqu’à maintenant, malgré l’ouverture prématurée des juridictions civiles même si les faits sont civils car la justice militaire est rapide, efficace et dit du bon droit”.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée