Arrestation Ne Mwanda Nsemi : 8 morts, 35 blessés dont 8 policiers grièvement et 203 personnes arrêtées (officiel)

Publicité sponsorisée

Ne Mwanda Nsemi

Après l’arrestation de Zacharie Badiengila alias Ne Mwanda Nsemi, intervenue ce vendredi 24 avril après échec des plusieurs négociations, le ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, a établi un bilan de 8 morts, 35 blessés, un traumatisé admis aux Cliniques Ngaliema, 203 détenus transférés devant l’Officier du Ministère Public et 8 policiers et 168 détenus au commissariat provincial de la Police, dont 8 femmes.

« Actuellement, il [Né Muanda Nsemi] est admis dans une formation hospitalière de la place pour des soins appropriés », peut-on lire dans ce communiqué de presse du ministère de l’Intérieur.

Lire aussi

Kinshasa : Ne Muanda Nsemi neutralisé et entre les mains de la Police

A en croire Gilbert Kankonde, il lui est reproché de rébellion, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, incitation à la haine tribale.

Il rassure que le calme est revenu dans le secteur de Haute tension au Quartier Macampagne.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée