Willy Mishiki: “Kingakati intime l’ordre aux sénateurs de se surveiller mutuellement dans l’isoloir”

Publicité sponsorisée

willy mishiki

Le président national de l’Union nationale des nationalistes ( UNANA), Willy Mishiki, accuse Joseph Kabila et le FCC de donner des ordres aux sénateurs pour se surveiller mutuellement.

Dans une lettre adressée à la presse ce vendredi 26 juillet 2019, le président de l’UNANA, critique les méthodes dites de corruption mise en place par le Front Commun pour le Congo (FCC), à l’endroit des sénateurs

“Le FCC infantilise et se moque des sénateurs pour justifier la corruption et trahir le peuple congolais, Kingakati intime l’ordre aux sénateurs de se surveiller mutuellement en entrant en groupe dans l’isoloir, de photographier le bulletin de vote rempli par téléphone ou par stylo caméra. Quelle honte et quelle dictature!” a écrit Willy Mishiki.

A lire aussi : Présidence du Sénat : Roger Balindamwami “le mot d’ordre ne tient plus”

C’est déjà pour ce samedi 27 juillet 2019, que l’élection du bureau définitif du sénat aura bel et bien.

Deux candidats sont en lice pour la présidence de la chambre haute, il s’agit de Alexis Nthambwe Mwamba pour le compte du FCC et Bahati Lukwebo pour le compte de l’AFDC-A.

Pour éviter que le scénario She-Okitundu puisse se répéter, l’autorité morale du FCC Joseph Kabila Kabange, a réuni tous les sénateurs de sa famille politique ce vendredi 27 juillet, dans son domicile à Kingakati.


Roberto Tshahe

Publicité sponsorisée