Tueries à Walikale : un député provincial demande au chef rebelle Guidon Mwisa d’arrêter des hostilités et de se rendre

Prince Kihagi, député provincial élu de Walikale s’est dit touché par la situation que traverse la population du territoire de Walikale depuis le mois de juillet dernier.

Dans une correspondance adressée ce samedi 24 octobre au chef rebelle Guidon Mwisa Shmiray, ce député lui demande d’accepter les hostilités, de désarmer et de se rendre.

“Que personne ne te séduise pour te maintenir en brousse. Le chef de l’État ainsi que le gouverneur de la province du Nord-Kivu t’ont déjà tendu la main plus d’une fois. La justice et la prison sont faites pour les hommes. Après la prison, il y a la vie. Après la prison, Mandela est sorti grand. Tu n’as donc aucune raison de refuser de te rendre et de nous donner la paix. Nous avons encore besoin de te voir vivant, même en prison, que de ne plus jamais te voir”, a précisé Prince Kihagi.

Il lui a par ailleurs fait savoir que les jeunes qui l’entourent peuvent être orientés pour le bien de leurs familles respectives et de Walikale.

“Fais nous plaisir et l’honneur de te rendre, cher frère. Tu en sortiras grand comme tu ne peux l’imaginer. Les autorités congolaises et la grande famille de Walikale, t’attendons à bras ouverts, aujourd’hui et maintenant, car nous t’aimons”, ajoute-t-il.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD