Tueries à Beni: Pour le CEPADHO, l’armée doit s’investir dans les renseignements

Publicité sponsorisée

fardc

Le Centre d’Etude pour la Promotion de la Paix, la Démocratie et le Droit de l’Homme (CEPADHO) se dit préoccupé par l’activisme des rebelles présumés Forces Démocratiques Alliées ( ADF) dans la région.

Dans une interview accordée ce dimanche 7 juin 2020 à L’INTERVIEW.CD, Maître Omar Kavota, Vice-président du Cepadho a indiqué avoir enregistré au moins cinq attaques ennemis avec morts d’hommes en territoire et en ville de Beni.

Cette organisation a précisé que la menace de l’ennemi est grande sur la région, et a estimé que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) doivent s’investir dans les renseignements en vue de faire face à l »ADF.

« Nous pensons que certes la menace est déjà grande parce que les attaques se multiplient dans le territoire, et de plus en plus elles approchent la ville. Et à ce niveau là, nous pensons que les efforts doivent être pris en amont pour endiguer cette menace. L’ armée doit considérer que l’ennemi a une longueur d’avance par rapport à ces renseignements, à son intelligence. Comme on a toujours dit qu’il faut aussi apprendre à l’école de l’ennemi, nous disons que l’armée doit s’investir dans les renseignements pour anticiper les stratégies de l’ennemi « , a indiqué Maitre Omar Kavota.

Notons que ces rebelles ont tué deux personnes lors de la dernière incursion vendredi soir à Ngadi dans la ville de Beni.

Milan Kayenga / L’INTERVIEW. CD

Publicité sponsorisée