Tueries à Beni : la NSCC appelle le gouvernement à déclarer de Beni, une zone sinistrée

Tueries à Beni

Les coordinations de la nouvelle société civile du Congo ville et territoire de Beni alertent l’opinion locale et nationale sur la situation sécuritaire et humanitaire alarmante dans la région.

Dans une déclaration faite mercredi 12 février 2020 à Beni et dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD , la NDSC illustre cette situation par des déplacements massifs des populations d’Oïcha, Mbau, Mantumbi, Mamove, Mangina, Makumo, Bella, Lukaya et ailleurs, vers des milieux supposés sécurisés comme le centre ville de Beni et Butembo suite aux attaques des rebelles ADF qui font morts d’hommes.

Au regard de cette situation, la nouvelle de la société civile locale recommande :

1. Au gouvernement de ” déclarer Beni comme une zone sinistrée jusqu’au nettoyage complet de la région “; de faire le nettoyage de l’armée régulière des infiltrés issus du mixage au sein des FARDC ; de venir à la rescousse des déplacés de guerre, des veuves et orphelins des massacres …

2. Aux FARDC de prendre conscience de l’ampleur de la situation sécuritaire qui prévaut dans la région et d’adapter la tactique sur terrain en vue de surmonter celle de l’ennemi;

3. À la population d’accueillir et de porter assistance aux déplacés se trouvant dans leurs milieux respectifs et de rester mobilisée et unie sur les actions prochaines en cours de planification qui seront menées dans les jours avenirs, lit-on dans cette déclaration de la nouvelle société civile du Congo section de Beni.

Milan Kayenga