Traque des ADF à Beni : l’armée demande à la population de dénoncer les officiers FARDC complices avec les rebelles

Publicité sponsorisée

BENI ADF SokOLA Congo FARDC

Le commandement du secteur opérationnel Sokola1 grand nord des Forces armées de la républiques démocratiques du Congo (FARDC) affirme poursuivre avec engagement la traque des rebelles présumés ADF qui endeuillent depuis des années la région de Beni au Nord-Kivu.

Dans une déclaration faite à la presse mercredi 20 mai 2020, le porte-parole du secteur opérationnel sokola1, le lieutenant Antonio Mwayilushayi a appelé toute la population à ne pas hésiter à dénoncer tout officier ou soldat de rang qui se comporte très mal dans ces opérations.

« Si chacun arrive à jouer son rôle, je pense que les choses vont aller très bien. S’il ya des militaires qui se comportent très mal, il faut les accuser à l’auditorat militaire. Si vous avez des éléments qui attestent que tel officier est complice des massacres à Beni, avec des preuves matérielles, il faut les déposer à l’auditorat militaire pour permettre à la justice de faire son travail « , a déclaré le porte-parole militaire.

L’armée estime qu’il est temps que toutes les parties prenantes notamment, l’armée elle-même, la police, la population et les gouvernants parlent même langage pour mettre fin au mouvement ADF dans la région.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée