Sud-Kivu/Uvira : des malades meurent à Runingu par manque de structures sanitaires pour la prise en charge

Publicité sponsorisée

Les habitants des plusieurs villages du groupement de Runing

Les habitants des plusieurs villages du groupement de Runingu, chefferie de Bafuliru dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu traversent un calvaire suite au manque de structures de santé pour la prise en charge des malades dans la zone.

Depuis maintenant une semaine, les responsables de la zone de santé de Ruzizi et le chef de division provinciale de la santé à Bukavu ont été informés du besoin de la population de Runingu mais aucune suite n’a jusque-là pu être réservée à cette doléance.

Des femmes enceintes en besoin d’accoucher et autres malades meurent en chemin avant d’atteindre l’hôpital général de référence de Sange ou celui de Kiliba, qui se situent à une dizaine de kilomètres et cela par manque de moyens de transport rapide.

La Nouvelle Société Civile du Congo d’Uvira à travers son coordonnateur André Byadunia demande à l’État congolais d’agir dans l’urgence pour sauver les vies humaines.

Signalons par ailleurs que suite à cette situation qui est devenue «insupportable», la population du groupement de Runingu a barricadé la Route Nationale n°5 le mardi 15 décembre 2020 pour réclamer l’installation d’un centre de santé de référence à Runingu avec à sa tête un médecin en charge des cas les plus urgents des maladies.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée