Sud-Kivu/Réformes judiciaires : La plateforme « Les gardiens du temple du PPRD/SK » encourage les élus du peuple à faire leur travail

Dans sa déclaration faite samedi 27 juin à Bukavu, au sujet des propositions de lois sur la réforme de la justice proposées par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata, la plateforme «Les gardiens du Temple du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD/Sud-Kivu, dit soutenir les députés nationaux initiateurs de ces propositions et encourage le parlement congolais à les voter avec succès.

“Les templiers encouragent le travail qu’effectue actuellement les élus du peuple, le travail pour lequel ils sont payés par le trésor public notamment, voter et proposer des lois, contrôler l’exécutif national, voter le budget etc. Ainsi, nous soutenons les camarades, honorables Aubin Minaku et Sakata et leurs demandons d’aller jusqu’ au bout, car il est impossible d’avoir un Etat des droits et émergent avec des personnes qui refusent délibérément de se comporter comme des détenteurs du pouvoir en vue de l’exercer convenablement”, ont-ils déclaré.

Par ailleurs, cette plateforme composée de plusieurs cadres du PPRD et FCC Sud-Kivu condamne “le silence coupable du président de la République” face aux attaques des biens des députés et membres du Front Commun pour le Congo, et demande à cet effet aux élus nationaux “d’en tirer toutes les conséquences”.

“Le Chef de l’Etat, une fois élu n’appartient plus à sa famille politique mais à la Nation. Cependant, nous avons été surpris de constater que face au banditisme urbain des membres de l’UDPS, monsieur le président de la République s’adresse dans son message exclusif aux honorables députés sans pour autant faire allusion aux manifestants”, lit-on dans cette déclaration dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD.

Et de préciser : “Les gardiens du temple sont inquiets de constater le silence coupable du Chef de l’Etat sur toutes ces attaques à un lieu constitutionnellement inviolable orchestrées par les membres de son parti politique. Nous espérons que les députés vont en tirer toutes les conséquences”.

En outre, les gardiens du temple du PPRD au Sud-Kivu, disent s’approprier des déclarations du coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya, du secrétaire permanant du PPRD et de la fédération du PPRD au Sud-Kivu, tout en soutenant ces propositions de lois, qui selon eux sont «utiles pour la réforme de notre système judicaire».

Pascal DIGADIGA NGABO/L’interview.CD