Sud-Kivu : Plus de circulation des motos à partir de 22h sous peine d’une amende de 50000 fc et la confiscation de l’engin




taximans motos Bukavu

Le ministre provincial de l’Intérieur et Sécurité au Sud-Kivu a pris un certain nombre des mesures pour juguler la criminalité et l’insécurité qui prévalent dans plusieurs agglomérations de la province et spécialement dans la ville de Bukavu, Chef-lieu du Sud-Kivu.

Parmi ces mesures, il y a l’interdiction de la circulation des motos au-delà de 22 heures.

Selon son communiqué de presse dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, la circulation des motos ne peut reprendre qu’à partir de 06h00 du matin.

Le ministre Lwabandji Lwasingambo justifie cette décision par la recrudescence de la criminalité urbaine notamment à Bukavu et dans plusieurs grands centres commerciaux de la province.

Les motos sont ainsi ciblées, car elles constituent des moyens que servent les malfrats pour fuir après avoir commis leurs forfaits, souvent sans plaques d’immatriculations ni documents de bord pourtant interdites.

A en croire ce communiqué, tout contrevenant sera passible d’une amende de 50OOO FC et sa moto sera mise en fourrière en attendant la régularisation.

Le ministre précise qu’outre le permis de conduire, toute moto en circulation doit être munie de tous les documents de bord dont la vignette de l’exercice en cours, le certificat de contrôle technique et l’autorisation de transport des personnes et des biens ceci en suivant l’arrêté du gouverneur numéro 20/046/CAB/GP/SK du 09 juillet 2020.

Pascal DIGADIGA NGABO/L’INTERVIEW.CD