Sud-Kivu : Les partis politiques de l’opposition exigent la démission du gouverneur Ngwabidje

Publicité sponsorisée

Gouv-Sud-Kivu Théo Ngwabidje

Le caucus des communicateurs de l’opposition « CACOOP/Sud-Kivu » exige la démission du gouverneur de la province Théo Ngwabidje Kasi.

Dans une lettre ouverte lui adressée, ces opposants reprochent le chef de l’exécutif provincial de la mauvaise gestion dans la province du Sud-Kivu depuis son avènement à sa tête, il ya environ une année et demie.

Pour eux, rien ne marche dans tous les secteurs de la vie.

De la sécurité au développement de la province, de l’éducation au social du peuple, c’est le cahaos, indiquent-ils.

« Il est curieux de constater qu’aucune infrastructure routière n’est ni réhabilité ni construite sous votre leadership, c’est pourquoi jusqu’aujourd’hui aucune route de desserte agricole ne relie la ville de Bukavu aux territoires. A travers les 8 territoires, l’insécurité bat son plein sur l’étendue de la province et elle se porte bien à Bukavu où chaque nuit des coups de balles se font entendre dans les trois communes comme si l’autorité de l‘Etat n’existe plus », lit-on dans ce document.

Le CACOOP Sud-Kivu dénonce également la non matérialisation des discours du gouverneur avec son slogan « Gouverner autrement », qui est resté lettre morte.

« Excellence voyez vous comment vous et votre équipe avez sacrifiez la province au profit de vos intérêts égoïstes au point d’oublier que vous êtes redevables d’abord envers le peuple. C’est pourquoi le CACOOP/SK constante qu’au vu du bilan sombre à la tête de cette province rien ne vous empêche de prendre la courageuse décision de démissionner avant que les actions citoyennes ne vous y contraignent », ont-ils soulignés.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée