Sud-Kivu : le comité des parents promet de soutenir les enseignants pour l’amélioration de leurs conditions de vie

Publicité sponsorisée

 

Le comité des parents promet de soutenir les enseignants dans leurs revendications pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Ceci ressort de la réunion organisée par la société civile du Sud-Kivu et qui a réuni les comités des parents et des enseignants pour débattre sur la grève des enseignants du Sud-Kivu et d’autres provinces du pays et surtout de l’acharnement du ministre contre les enseignants.

« Après débat et délibération tous les parents ont décidé d’accompagner les enseignants car pour eux, aucun responsable de famille ne peut vivre avec 180000fc soit 90 dollars pour les uns et zéro franc pour les autres. Les parents vont lancer les actions de soutien pour l’amélioration des conditions de vie des enseignants tout en gardant leurs enfants à la maison », confie Janvier Makombe Kabare, rapporteur du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu.

Par la même occasion, la société civile a pris l’engagement d’accompagner les actions des enseignants par plaidoyer et par les actions citoyennes pour pousser l’état à prendre ses responsabilités.

« La société civile s’insurge contre les propos du ministre qui frise un recul de la démocratie en disant qu’il va désactiver les enseignants grévistes en violation des articles 36 et 39 de la constitution de notre pays. Désormais la grève des enseignants n’est plus une question de seuls enseignants plutôt de la société en général », a-t-il poursuivit.

Notons que ce même jeudi, le gouvernement provincial à travers le vice-gouverneur a lancé un appel à tous les enseignants de reprendre les cours en attendant que des solutions durables à leurs revendications trouvent solutions au niveau du gouvernement central.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée