Sud-Kivu/Fizi :déplacements massifs des populations signalés à la suite des affrontements entre groupes armés à Bibokoboko

Publicité sponsorisée

Beni : la population se déplace massivement

 

Des mouvements des populations sont signalés dans la ville de Baraka en territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Des milliers d’habitants de Bibokoboko et ses environs à Fizi fuient des affrontements depuis mercredi 13 octobre dernier, entre différents groupes rebelles dont les Mai-Mai Biloze Bishambuke.

Cet afflux de déplacés (hommes, femmes et enfants) est signalé depuis ce jeudi 14 octobre dans cette ville de Baraka, indiquent des sources de la société civile locale.

Il est difficile pour l’instant de savoir le nombre exact, car d’autres continuent à arriver.

Pendant ce temps, le maire de la ville de Baraka, Jacques M’mbucwa Hussein, a convoqué en toute urgence l’après-midi de jeudi 14 octobre une réunion du Conseil local de sécurité.

«Je viens de tenir une réunion du Conseil de sécurité relative à cette situation qui prévaut ici à Baraka et ses environs. Des affrontements sont signalés dans les villages de Mabunga, Bibokoboko et d’autres. Et cela a fait que des habitants fuient ces villages, pour se diriger vers les entités voisines. Certains se sont dirigés vers Beba, d’autres à Baraka, et d’autres on ne sait pas encore. Et c’est pourquoi j’ai convoqué cette réunion pour que nous voyions comment sécuriser la ville, et accueillir ces déplacés en nous rassurant que ce sont des paisibles citoyens qui n’ont rien, et leur donner de la place où ils peuvent rester dans la ville,» a-t-il déclaré à la presse.

Il sied de signaler que ces affrontements opposent le groupe armé Maï-Maï Bilozebishambuke, à la coalition des groupes armés Twirwaneho et Ngumino. L’armée n’a pas encore réagit à cette situation.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée