Sud-Kivu : la VPM du Plan Elysée Munembwe à Bukavu pour une triple mission pour l’amélioration du climat des affaires

La Vice-Premier ministre et Ministre du plan Elysée Munembwe séjourne à Bukavu chef-lieu de la province du Sud-Kivu depuis ce dimanche 18 octobre 2020.

Après son séjour au Nord-Kivu, ce membre du gouvernement Ilunkamba a, devant la presse, dit venir au Sud-Kivu pour une mission qui s’inscrit dans la sensibilisation et la vulgarisation des reformes en matières de climat des affaires.

“Le ministère du plan que je coordonne formule le plan et le programme de développement de la RDC et assure la coordination du suivi de la mise en œuvre de ce programme mais aussi son évaluation. Nous sommes là pour sensibiliser les acteurs qui sont l’Etat c’est-à-dire les administratifs, les hommes d’affaires (le privé) et la société civile, pour qu’enfin tout le monde comprenne que ce ensemble que nous devons améliorer le climat des affaires,…”, a précisé Elysée Munembwe.

Pour y parvenir, la Ministre souligne l’importance pour l’Etat d’avoir des moyens nécessaires pour mettre en œuvre sa politique, en ce qui concerne spécialement le développement économique et social.
Cependant, La VPM Munembwe reconnait les difficultés qu’il ya dans la mobilisation des ressources, d’où, a-t-elle précisé, “le recours au secteur privé”.

“Pour exécuter ce plan de développement, il faut que l’Etat ait des ressources. Il y a des difficultés dans la mobilisation de ces ressources, cette mobilisation va avec le climat des affaires ce qui implique le secteur privé, étant donné que l’Etat lui seul ne peut pas assurer le développement de son pays”.

La vice-premier ministre et ministre du Plan explique que le gouvernement de la RDC a déjà validé une feuille de route des reformes pour faciliter l’assainissement du climat des affaires.

Dans l’agenda de son se jour à Bukavu, Elysée Munembwe va visité les projets qui ont été agrées au code des investissements et par ricochet ont réussi des avantages de la part de l’Etat pour le secteur privé, ces avantages qui d’après elle aident le privé à mettre en place des investissement qui permettent à améliorer les conditions de vies de la population.

Enfin, la ministre dit venir pour “encourager les jeunes entrepreneurs”, pour ce faire elle leurs lance d’ores et déjà un message pressant les invitants à quitter “l’informel” afin qu’ils bénéficient de l’accompagnement de l’Etat.

Soulignons qu’au port Ihusi, la VPM Munembwe a été accueilli par le gourneur Théo Ngwabidje accompagné des quelques membres du gouvernement, de plusieurs députés provinciaux du FCC et des plusieurs cadres et militants de son parti l’AARC membre du regroupement AAB et ceux du FCC.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD